La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

Il y a quelques jours, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a sorti un rapport indiquant que les cigarettes électroniques ne seraient pas recommandables et seraient “incontestablement nocives”.

Alors pourquoi une telle conclusion ? Vapoter est-il nocif pour la santé ?

Comment fonctionne la cigarette électronique ?

Le principe de la cigarette électronique se base sur ce que l’on appelle le vapotage. Et vapoter c’est quoi ? Le vapotage c’est inhaler les vapeurs créées par le chauffage à haute température du liquide présent à l’intérieur de la cigarette électronique.

On a donc à l’intérieur de la e-cigarette un liquide, chauffé et vaporisé par un atomiseur lors de l’aspiration par le fumeur. On retrouve aussi une batterie, et bien sûr un embout par lequel le fumeur aspire.

La cigarette électronique : nocive pour la santé ?

La composition du liquide à vapoter

Le liquide présent dans la cartouche de la e-cigarette est le plus souvent de la nicotine mélangée à d’autres substances. En effet, oui, on retrouve de la nicotine, la même substance présente dans les cigarettes normales.

Il n’est pas sans rappeler donc que la nicotine est une substance fortement addictive qui peut avoir des effets sur le développement du cerveau pour un jeune de moins de 25 ans, ou bien avoir des effets néfastes sur le cerveau de l’adulte.

Mais ce n’est pas tout. Le liquide contient aussi de fines particules de métaux comme le nickel ou le plomb, ainsi que des substances, comme le propylène glycol, utilisé notamment comme additif alimentaire. Bien que ce dernier soit considéré sûr dans l’industrie agroalimentaire, on ne connaît pas vraiment ses effets sous sa forme vaporisée.

Quels seraient les risques pour la santé ?

Des études montreraient que les vapoteurs seraient bien plus nombreux que les non-fumeurs à souffrir de maladies cardiaques et de dépression. De plus, le vapotage pourrait accroître le risque de certains cancers.

Des résultats à prendre avec des pincettes étant donné que les vapoteurs sont en général ou étaient, fumeurs de tabac. La corrélation entre ces conclusions et le vapotage reste donc encore à prouver.

Il faudra des études sur plusieurs décennies pour connaître les effets à long terme de ces dispositifs sur la santé.

Des dangers à nuancer

De nombreuses substances dangereuses pour la santé présentes dans le tabac ne sont cependant pas présentes dans les vapoteuses. Parmi elles, le goudron ou bien le monoxyde de carbone, connues pour être cancérigènes ou facteurs de maladies cardiovasculaires.

L’OMS précise donc que les e-cigarettes sont “probablement moins toxiques que les cigarettes mais il n’y a pas assez de preuves pour quantifier le niveau précis de risque”. C’est pourquoi, selon l’OMS, les SEAN (Systèmes Électroniques d’Administration de Nicotine) sont “incontestablement nocifs” et doivent être régulés.

Est-ce efficace pour arrêter de fumer ?

La e-cigarette serait présentée comme un outil d’aide au sevrage tabagique. Alors les vapoteuses aident-elles vraiment à arrêter de fumer ?

Malheureusement, on sait aujourd’hui que dans la majorité des pays où elles sont en vente, les utilisateurs continuent en général de fumer des cigarettes au tabac tous les jours ou occasionnellement. Pas sûr donc que cela soit réellement efficace.

Cependant, une étude réalisée par une équipe de chercheurs britanniques, démontrerait que les cigarettes électroniques seraient presque deux fois plus efficaces pour arrêter de fumer, que les patchs ou chewings-gums contenant de la nicotine.

Une meilleure motivation pour arrêter de fumer ? Les économies que vous réaliserez ! Et vous pourrez vous offrir des vacances en amoureux dans des endroits paradisiaques.

Adoption de la cigarette électronique par des non-fumeurs

Autre inquiétude aussi vis-à-vis des vapoteuses : l’adoption de celles-ci par des utilisateurs qui n’étaient pas fumeurs. Parmi les plus touchés – et ce qui est le plus inquiétant – les adolescents, cibles du marketing de nombreuses marques.

Car, différentes études montreraient que les jeunes non-fumeurs qui se mettent à fumer la e-cigarette, sont plus susceptibles de se mettre ensuite à fumer du tabac.

En bref, l’OMS nous met en garde contre les possibles risques de la cigarette électronique et ne la recommande donc pas dans le but d’arrêter de fumer. Il faudra cependant plus de recul afin de tirer des conclusions sur les effets nuisifs de ces appareils.

Et vous qu’en pensez-vous ? Êtes-vous fumeur de e-cigarette ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *