Femmes arbitres au football : en route vers la parité

Femmes arbitres au football : en route vers la parité

Le football est, depuis sa popularisation, un sport largement dominé par les hommes. Voilà quelques années cependant que le football féminin a décollé, en restant encore bien loin du budget et de l’audience du masculin. En conséquence, les femmes arbitres se font tout doucement une petite place dans le monde du football professionnel de haut niveau.

La place des femmes dans le monde du football

Le football est indéniablement un sport majoritairement masculin. Les hommes professionnels gagnent des millions chaque année et sont considérés comme de vrais stars. Les footballeuses, elles, jouent durant leur temps libre. Le budget accordé étant bien moindre, elles cumulent donc leur passion avec un travail alimentaire. Néanmoins, depuis quelques années, le football féminin subit un essor médiatique. Coupe du monde diffusée à la télévision, vente de maillots, meilleure publicité et donc affluence dans les stades accrue… Les gens s’y intéressent et des grands noms commencent à sortir du lot, surtout grâce au bon niveau du football féminin français (notamment l’OL féminin, considérée comme l’une des meilleures équipes du monde).
Malgré tout ça, les arbitres sont encore et toujours des hommes. Qu’en est t-il de la place des femmes arbitres dans ce milieu masculin ?

Les premières femmes arbitres

Stéphanie Frappart est le nom sur toutes les lèvres lorsque l’on parle de femmes arbitres. Pionnière dans ce domaine, elle a gravi les échelons et est devenue la première femme à arbitrer un match de L1. Cela s’est passé en avril 2019. Elle a depuis enchaîné les matches de haut niveau, le dernier étant l’Olympico du 04 octobre 2020 (1-1). Elle a également à son actif la finale de la coupe du monde féminine et de la Supercoupe d’Europe 2019.
Avant elle, Nelly Viennot avait longtemps été arbitre en L1 mais “seulement” assistante. En effet, elle n’avait jamais réussi à devenir arbitre central.
Un sujet d’ailleurs qui rejoint notre article sur l’empowerment chez les femmes !

femmes arbitres ballon

Les femmes arbitres sont respectées par les joueurs

On aurait pu s’attendre à un déferlement de blagues sexistes et à des contestations violentes d’autorité. Cependant, toutes les femmes arbitres sont unanimes pour dire qu’elles préfèrent arbitrer les matches masculins. Les joueurs sont, à quelques exceptions près, plus respectueux et se montrent plus réceptifs aux décisions de l’arbitre. On peut aussi observer que les contestations sont plus rares et plus discrètes.

Qu’en est-il des autres sports collectifs ?

Le basketball et le handball ont une petite longueur d’avance dans le domaine des femmes arbitres. Au basket, environ 20% des arbitres sont des femmes, et ce chiffre ne cesse d’augmenter (valeur visible sur le site de la Fédération Française de Basketball). Tout le monde s’accorde à dire que les retours sont très positifs, ce qui est très encourageant.
Le rugby cependant est loin derrière et aucune femme n’a encore arbitré un match de Top 14. D’ailleurs, le rugby féminin n’est que très peu mis en valeur. Peut-être ce sport est-il toujours vu comme trop brutal pour des femmes ?

À présent que les femmes ont prouvé qu’elles avaient autant de compétences que les hommes, espérons que nous suivrons cette dynamique, et que nous verrons de plus en plus de figures féminines dans les démonstrations sportives de haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *